Un Sommet Pour Une Rampe

Ils l'ont fait!!

Yann Jondot est le premier maire paraplégique français à accéder au sommet du Kilimandjaro. Il a atteint le plus haut sommet d'Afrique mardi après-midi en Tanzanie. Il lui a fallu cinq jours d'une difficile ascension pour que sa joëlette arrive à 5895 mètres.

Yann Jondot, maire paraplégique de la commune de Langoëlan (Morbihan), en Bretagne, a baptisé son projet "Un sommet pour une rampe", dans le but de promouvoir les travaux d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Pour son expédition, il était entouré d'une petite dizaine de personnes, notamment le sportif valide, Arnaud Chassery, originaire de Joigny (Yonne), et la sudiste Isabelle Chemin, habituée du Kilimandjaro et dont l'association Chemin des sens, basée à Grasse, aide les personnes en situation de handicap, notamment avec la promotion de l'accessibilité.

Huit heures de marche dans la neige 

Pour arriver au sommet du Kilimandjaro (5895 m), il a fallu une dernière journée de huit heures de marche dans la neige. Le sportif Arnaud Chassery, pourtant bien entraîné, n'en revient toujours pas. "Très heureux d'être arrivé, en plus on arrive avec le soleil. On a eu la

chance d'avoir un panorama splendide. On l'a fait avec tout notre cœur, notre envie et on est très très heureux d'avoir conduit Yann Jondot et ses idées au sommet du Kilimandjaro".

 

"On l'a fait avec tout notre cœur, notre envie et on est très très heureux d'avoir conduit Yann Jondot et ses idées au sommet du Kilimandjaro" - Arnaud Chassery.

L'arrivée fut pleine d'émotion pour Yann Jondot, exténué mais ravi, arrivé à 5895 mètres d'altitude, lui qui veut faire passer son message sur l'accessibilité des personnes en situation de handicap.

Autour de Yann Jondot, les porteurs tanzaniens, une dizaine, héroïques pour monter le maire paraplégique. Sans eux, le pari est impossible.

"Je crois qu'ils ont des lunettes de soleil comme moi mais en-dessous, il y a des larmes.

Ils ont réussi quelque chose d'exceptionnel, ils m'ont porté..."-Yann Jondot.

Si Yann Jondot, dont les jambes sont paralysées, est le maire de Langoëlan, village du Morbihan, il a surtout un message politique à faire passer. Il souhaite l'accessibilité des personnes atteintes de handicap soit remise au cœur du débat national.

" Il y a vingt millions de personnes en France qui ont vraiment besoin de cette solidarité là.

Je vais rencontrer Emmanuel Macron, j'espère qu'il entendra le message"  

a expliqué Yann Jondot au sommet du Kilimandjaro.

Un combat politique

Yann Jondot a été reçu à l'Assemblée nationale, au Sénat et par la Ministre déléguée au handicap. Il espère maintenant rencontrer le président de la République.

Yann Jondot va présenter trois mesures phares, dont celle de voir une partie de la réserve parlementaire versée aux communes pour financer ces travaux d'accessibilité pour les personnes en situation de handicap.

Au-delà de son combat, il pourra conter au président sa fantastique expédition tanzanienne, pleine de courage, de solidarité et d'émotion.